Les PME (petites et moyennes entreprises), sont des entreprises dont le nombre de salariés est compris entre 10 et 250, et dont le chiffre d’affaire ne dépasse pas les 50 millions d’euros à l’année. En France, les PME représentent plus de 90% des entreprises du pays ! De ce fait, afin d’être parfaitement assuré et dans le but de bien comprendre la gestion d’une PME, nous vous présentons les différents risques liées à ce type d’entreprise.

Risques liés à la pénibilité

La pénibilité se défini comme étant « l’exposition à un ou des facteurs de risque susceptibles de laisser des traces durables, identifiables et irréversibles ». Ces traces peuvent être caractérisées comme étant néfastes pour les employés, pouvant même avoir un impact sur leur santé et leurs performances au sein de leur service et de l’entreprise. Aujourd’hui, la pénibilité est un facteur qu’il est obligatoire de prévenir. En effet, toutes les entreprises doivent établir des fiches individuelles de traçabilité des expositions à la pénibilité. Ces fiches permettent de pouvoir prévenir l’ensemble des risques qui en découlent.

La pénibilité au travail peut se distinguer sous plusieurs exemples :

  • 1 heure de travail entre minuit et 5 heures du matin, et ce, pour une durée de 120 nuits/an et plus.
  • 1 heure de travail en équipe entre minuit et 5 heures du matin, et ce, pour une durée de 50 nuits/an et plus.
  • 15 actions techniques ou plus pour un temps de cycle inférieur ou égal à 30 secondes, et ce, pour une durée de 900 heures/an et plus.

Risques chimiques et CMR

Les risques chimiques et CMR concernent principalement les entreprises dont le secteur d’activité représente des risques pour la santé des employés (métallurgie, bâtiment, chimie, automobile…). Ces risques comprennent les intoxications, les explosions, les allergies, mais encore les risques liés à la pénibilité.

Afin de protéger au mieux les salariés d’une PME, il est obligatoire d’effectuer une phase d’évaluation des risques auprès de ceux-ci. De plus, une étiquette doit être impérativement être associée à tous les produits représentant un risque potentiel.

De plus, l’employeur est soumis à plusieurs obligations : contrôle des équipements, formation des salariés, suivi médical, prévention de la pénibilité.

Risques routiers

Les risques routiers concernent principalement les déplacements de société ou les trajets domicile / lieu de travail. Malgré le fait qu’il s’agisse d’un risque particulièrement important à prendre en compte, la majorité des PME ne prennent pas la peine de l’intégrer à l’évaluation des risques professionnels (considérant souvent que les risques routiers relèvent de la responsabilité du salarié).

Afin de limiter ces risques, il peut être conseillé d’éviter les déplacements professionnels qui ne sont pas indispensables et porter une attention particulière à l’entretien des véhicules de société.

Risques RPS

Les risques psychosociaux, ou RPS, doivent être principalement pris en compte dans les entreprises ou les risques physiques se trouvent être réduits. En effet, ces risques sont généralement liés à l’organisation, à la charge de travail, au manque d’autonomie ou encore aux difficultés à prendre les bonnes décisions. Ces risques peuvent donc avoir un impact direct sur la santé mentale des employés et donc sur le bon fonctionnement de l’entreprise.

Prévention et assurance

Afin de prévoir l’ensemble des risques salariés liés au PME, il peut être judicieux d’intégrer une démarche de prévention au sein de l’entreprise. Il s’agit de prendre en compte l’ensemble des secteurs d’activité afin de créer une collaboration générale, et définir des objectifs communs.

En effet, les risques liés à l’environnement de travail, à l’organisation et au bien-être des employés (rythme de travail, mauvaise coopération, pénibilité) peuvent avoir un impact non-négligeable sur la rentabilité de l’entreprise.

Evidemment, les risques pouvant porter atteinte à l’employé (physiquement ou émotionnellement) doivent être couverts via une assurance spécialisée.