Métiers de la construction : quels sont les risques manutentionnaires ?


En tant que maître d’ouvrage ou coordinateur SPS, vous êtes chargé de superviser la sécurité ainsi que la protection (et la santé) des ouvriers ou des travailleurs du domaine de la construction. En effet, et ce très souvent, les conditions de travail des employés se trouvent êtres relayés au second plan. N’oubliez pas que l’ensemble des risques liés aux manutentions manuelles représentent un enjeu majeur pour les entreprises ! L’amélioration des conditions de travail permettent ainsi non-seulement de préserver la santé et la sécurité des salariés, mais également d’obtenir un bilan économique positif.

Principales causes d’accidents dans le domaine de la construction


Le secteur de la construction se veut être particulièrement dangereux. En effet, près de 20% des accidents nécessitent un arrêt de travail et pas moins de 20% se termine par une incapacité permanente ou la mort. La plupart des accidents (environ 6 sur 10) qui surviennent sur un chantier résultent d’un problème de logistique ou de manutention. De ce fait, les déficiences musculaires causées par le port de charges lourdes et autres contraintes liées à une mauvaise posture de travail constituent plus de 90% des maladies professionnelle dans ce secteur d’activité.

Coût des accidents survenant sur un chantier professionnel


Chaque année, plus de 8 millions de journées d’arrêts temporaires sont indemnisées, et ce, rien que dans le domaine du bâtiment et de la construction. Cela représente plus d’un milliard d’euros. C’est pour cela que les cotisations collectives peuvent varier de 4% à 9% pour les entreprises du secteur ouvrier comprenant moins de 20 employés.

En ce sens, chaque ouvrier se doit d’être parfaitement couvert via un système assurantiel efficace afin de pouvoir bénéficier d’une couverture complète, et ce, quel que soit le risque d’accident potentiel. L’assurance choisie doit en effet prendre en charge l’ensemble des soins ou encore les indemnités journalières…

A ce jour, les répercussions financières des accidents de travail et des maladies dans le secteur de la construction s’élèvent à environ 5% du coût des ouvrages.

Risques manutentionnaires dans le domaine de la construction


Les risques professionnels dus à un problème de manutention peuvent être nombreux. Ceux-ci résultent généralement du fait de porter, pousser ou encore tirer de lourdes charges. Le poids de la charge couplé à une mauvaise posture peut ainsi être dangereux pour les muscles ou les os. Evidemment, d’autres facteurs entrent en compte, comme la caractéristique de l’objet porté, l’espace de travail ou encore le rythme de travail (à savoir que la norme française relative à l’ergonomie dans la manutention manuelle de charges définie la charge maximale pouvant être portée à 15kg, et sur une distance de 2 mètres).

Les différentes précautions à prendre afin de garantir une certaine sécurité sont directement référencées dans le code du travail. Celui-ci précise que :

  • Les équipements de protection individuelle doivent être adaptés au port de charges lourdes
  • Les charges doivent être déplacées par des ouvriers spécialisés et formés
  • Le poids ainsi que le nombre de charges soulevées doivent être limités
  • Des mesures d’organisation et d’aide doivent être proposées (engins mécaniques…)
  • Les engins mécaniques destinés au port de charges doivent être favorisés

Ainsi, les manutentions nécessitant l’intervention de l’homme doivent être évitées. Lorsque l’aide mécanique est possible, celle-ci doit être utilisée. Il s’agit de réduire les efforts physiques sur les chantiers.

Evaluer les risques sur chantier et trouver une solution adaptée


Afin de mettre en place les solutions destinées à assurer la sécurité des personnes, il est important de pouvoir évaluer les risques. En effet, ceux-ci peuvent différer d’un chantier à un autre. Il faut ainsi être en mesure de prévoir les caractéristiques des différentes charges, les efforts physiques à fournir ainsi que le milieu de travail.

Une bonne préparation permet donc d’éviter les défauts d’organisation logistiques tels que l’absence de moyen sûr de franchissement des niveaux, de plateforme stabilisée, d’évacuation des déchets ou encore d’équipements mécaniques (grue, chariot élévateur…).

Les solutions choisies pour garantir le bon fonctionnement du chantier peuvent être nombreuses :

  • Mise en place d’un ascenseur (temporaire ou définitif)
  • Mise en place d’un accès pour les personnes à mobilité réduite, et ce, dès le début du chantier (cela permettra le roulage des matériaux jusqu’à l’intérieur du bâtiment)
  • Utilisation régulière des différentes aides techniques mises à disposition
  • Installation d’un réseau d’eau provisoire dans chaque étage du bâtiment
  • Gestion des différentes zones de travail et évacuation régulière des déchets

Savoir évaluer les risques liés aux manutentions sur un chantier est une tâche qui incombe en grande partie au coordinateur SPS ainsi qu’au maître d’œuvre. En effet, les risques doivent être évalués en amont du projet et les solutions doivent être mises en œuvre dès le début des travaux afin d’assurer la sécurité des ouvriers.

Les conditions de travail et les risques d’accidents dans le domaine de la construction exigent d’être parfaitement couverts. Ainsi, soyez certains d’être assuré ! En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un courtier en assurance spécialisé.