Construction de maisons individuelles : quelles sont les mesures de sécurité à prendre ?


Pour de nombreuses raisons, le secteur du bâtiment et de la construction se trouve être particulièrement dangereux. En effet, il s'agit de prendre en compte les risques liés aux conditions de travail, aux matériaux ou encore à l'hygiène. Les constructeurs de maisons individuelles, qui représentent à ce jour plus de 50% des professionnels, sont les principaux concernés. Ainsi, et ce, afin d'éviter les risques d'accidents, il convient de prendre toutes les précautions nécessaires.

Même s'il est certain que de nombreux progrès ont déjà été faits en ce qui concerne la sécurité des intervenants sur les chantiers de construction de maisons individuelles, les chiffres restent particulièrement inquiétants. En ce sens, et ce, pour environ 50.000 employés en France, plus de 3000 accidents sont recensés chaque année (pour des dépenses s'élevant à plus d'un milliard d'euros).

A ce jour, près de 2/3 des sinistres sur un chantier de construction résulteraient des chutes et des accidents liés à la manutention. Ce sont donc ces deux risques qu'il convient de cibler en priorité (de plus, une amélioration de la manutention entraînerait une amélioration des conditions de travail, et donc de l'hygiène de vie de manière générale.)


Mesures à prendre pour limiter les sinistres liés aux chutes


  • Accès au chantier : le chantier doit être parfaitement accessible, et ce, quel que soit le temps ou les intempéries.
  • Constructions plain-pied : afin de garantir la sécurité des ouvriers, l’ensemble des constructions doivent être accessibles de plain-pied, ou via des rampes d’accès sécurisées.
  • Zone de stockage : une zone de stockage doit être définie et mise en place sur le chantier. Elle permet d’y déposer les matériaux afin de libérer de l’espace pour la circulation des travailleurs.
  • Gestion des déchets : l’ensemble des déchets présents sur le chantier de construction doivent être triés et évacués. En cas de besoin, un lieu de stockage spécialement prévu peut être mis en place sur un espace non-utilisé de la parcelle.
  • Terrassement : afin de garantir un accès sécurisé à la surface de travail principale (généralement située au rez-de-chaussée ou au garage), il est vivement conseillé de remblayer et de niveler le terrain afin de circuler sur un sol qui soit le plus lisse possible. En cas de besoin, utiliser un échafaudage de pied extérieur.
  • Protection des ouvertures : mise en place de protections collectives réglementées afin de protéger les ouvertures et autres zones à risques telles que les balcons, les terrasses, les escaliers ou les fenêtres non-vitrées. Les protections doivent en effet rester en place jusqu’à la suppression totale du risque.
  • Protection des postes de travail en hauteur : installation d’un échafaudage sur l’ensemble de la maison individuelle. Il doit permettre le travail en hauteur, la mise en place des matériaux (charpente, fenêtres, toiture…) et doit être facilement démontable.

D’autres mesures de sécurité peuvent être prises, comme par exemple le montage complet de chaque élément directement à l’étage le plus bas de la construction, ou encore la mise en place de filets de sécurité ou de plancher de travail provisoire.


Mesures à prendre pour limiter les sinistres liés aux manutentions


  • Organiser le chantier : près de 50% des accidents de manutention peuvent être évités rien qu’en organisant correctement la zone de travail (livraison des matériaux le plus près possible de la maison à bâtir).
  • Manutention collective : afin de garantir une meilleure sécurité, il est vivement conseillé de privilégier les moyens collectifs de manutention, comme une grue ou un quelconque mécanisme permettant de faciliter le transport des matériaux.
  • Choix des matériaux : au moment d’organiser le chantier de construction, il est important de tenir compte de la manutention. Pour cela, il convient de privilégier les matériaux légers et aux joints minces.


Mesures à prendre pour améliorer les conditions d’hygiène

  • Mise en place d’une zone collective : afin de garantir une bonne hygiène sur le chantier, prévoyez la mise en place de sanitaires ainsi que d’un espace couvert destiné aux pauses déjeuné. Un espace de repos peut également s’avérer être utile.
  • Réseau d’eau potable et électricité : le réseau d’eau potable doit être disponible dès le début des travaux de construction. Une armoire électrique provisoire doit être installée dans l’espace de travail afin de garantir le courant dès le lancement du chantier.

Dans la mesure où les accidents du travail se comptent à plus de 3000 par an, l’amélioration des conditions de sécurité et de protection sur les chantiers de construction de maisons individuelles est devenue primordiale. En ce sens, il est important d’être couvert par une assurance efficace. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un courtier en assurance qui saura vous guider et vous recommander  la meilleure solution en fonction de vos besoins.