Depuis plusieurs années maintenant, la copropriété se trouve être un moyen de logement prisé mais également exposée à plusieurs risques qu’il convient de savoir prévenir au travers d’une assurance adaptée. De ce fait, la loi oblige les syndicats de copropriétés de souscrire à une assurance permettant une couverture responsabilité civile. C’est pourquoi il est important de connaître les différentes assurances obligatoires quant aux risques liés aux copropriétés

Caractéristiques de l’assurance syndicat de copropriétés

La copropriété est un ensemble immobilier dont l’appartenance se trouve être divisée entre plusieurs personnes. Cela comprend à la fois les maisons, les installations communes ainsi que les terrains. De plus, le contrat de copropriété, souscrit par les responsables de copropriété nommés par l’assemblée des copropriétaires, permet de définir quelles sont les parties communes et quelles sont les parties privatives de chacun des occupants. Le montant de l’assurance syndicat de copropriété correspond à la valeur de l’immeuble neuf (un coût de réparation plus élevé que la valeur neuve de l’immeuble pourrait engager les différents propriétaires à verser un montant dépendant de leur part de propriété).

L’assurance pour la copropriété est obligatoire et permet de garantir tous dommages causés à l’immeuble ou à la responsabilité civile de la copropriété. Afin que l’assurance puisse intervenir, les copropriétaires doivent tous être considérés comme des tiers par le contrat d’assurance. Cela permet une couverture contre les incendies, les dégâts des eaux, les catastrophes les vols ou les dommages causés aux tiers.

L’assurance syndicat de copropriété couvre les divers événements cités dans le contrat et permet aux concernés de récupérer le montant des frais engagés lors d’un préjudice subi ou des frais de justice auprès des tribunaux. Elle permet par exemple de de compléter l’assurance décennale.

Couvertures de l’assurance de copropriété

L’assurance de copropriété a plusieurs rôles et permet ainsi de couvrir un certain nombre de dommages potentiels :

  • Assurance protection juridique de la copropriété : Permet de couvrir la copropriété en cas de préjudice obligeant d’apporter l’affaire devant un tribunal. Elle prend ainsi en charge les différents frais de justice.
  • Assurance multirisques habitation : Permet de couvrir les dommages aux biens, la responsabilité civile privée des occupants mais également le propriétaire de l’habitation occupée par différents copropriétaires.
  • Assurance du mobilier : Assurance particulière puisqu’elle nécessite une souscription particulière pour être mise en œuvre. Pouvant faire partie de certaines assurances multirisques, elle permet de couvrir l’ensemble du mobilier et doit être souscrite par l’occupant.
  • Assurance du copropriétaire : Le copropriétaire se doit d’assurer la responsabilité civile du bien mais également des voisins ou les locataires du logement. De plus, il convient d’assurer la vie privée de chaque habitant.
  • Assurance dommage ouvrage : Cette assurance permet de garantir le financement de la réparation de diverses malfaçons et ce, pendant les 10 ans qui suivent la construction.

La contractualisation d’une assurance syndicat de copropriété se trouve être particulièrement importante dans la mesure où elle permet non seulement de protéger contre les dégâts du bâtiment, mais également contre les dommages causés aux tiers (au travers d’une assurance responsabilité civile). Afin de vous guider au mieux dans ces démarches, il est conseillé de faire appel à un professionnel comme un courtier en assurances.