Malgré le fait que l’assurance habitation n’est pas obligatoire, elle se trouve être fortement recommandé (elle reste cependant obligatoire si le logement est situé dans une copropriété). Cependant, un propriétaire bailleur se doit de proposer un bien à la location qui soit en bon état et respectant l’ensemble des diagnostics techniques obligatoires, comme le DPE, par exemple. De ce fait, celui-ci engage donc sa propre responsabilité et doit donc être parfaitement couvert par une assurance des biens locatifs en cas de sinistre dû à un défaut d’entretien ou à une malfaçon au niveau de la construction du bien.

Assurance pour un logement locatif

En tant que bailleur, le propriétaire peut choisir d’opter pour l’assurance responsabilité civile seule. Ainsi, il sera couvert en cas de dommages causés par une malfaçon ou par un défaut d’entretien. Cette assurance des biens locatifs, dite « recours des locataires », permet donc de couvrir l’occupant des lieux.

Pour un logement non meublé, le locataire se trouve être dans l’obligation de présenter son propre contrat d’assurance auprès de son propriétaire, et cela, chaque année. En cas de non-respect de cette condition, le propriétaire pourra être en droit d’effectuer une mise en demeure du locataire, alors en infraction. En cas de refus, l’assurance sera souscrite arbitrairement et imposée à l’occupant (les mensualités seront ajoutées au loyer).

Assurance des loyers impayés

Afin de protéger le propriétaire bailleur contre les risques de loyers impayés, plusieurs assurances des biens locatifsspécifiques peuvent être proposées par les compagnies d’assurances (ne s’appliquant cependant pas aux locations de vacances ou saisonnières).

Cependant, sachez qu’il existe une alternative, pouvant être mise en place en fonction de la condition et de la situation professionnelle de votre locataire. Celle-ci représentée par une assurance spécialisée, permet de faciliter l’accès à votre logement à certaines catégories de personnes ou de travailleurs, protégeant ainsi le propriétaire des fraudes éventuelles.

Assurance pour un logement non occupé

Votre locataire a donné congé et n’occupe donc plus votre logement ? Alors son assurance personnelle prend fin immédiatement. Si cela arrive, votre logement restera sans occupant, mais devra toujours être couvert ! En cas de sinistre, c’est le propriétaire qui portera la totalité de la responsabilité. De ce fait, il faudra souscrire à une assurance des biens locatifs propriétaire non-occupant.

Cependant, si l’origine du sinistre provient des parties communes, c’est l’assurance de copropriété qui prendre en charge la couverture des dommages éventuels. De plus, si le sinistre provient d’un dommage lié à un appartement voisin (moisissure, fuites, fissures…), c’est l’assurance voisine qui devra prendre en charge les réparations.

Malgré le fait qu’elle ne soit pas obligatoire, l’assurance propriétaire pour un bien locatif reste recommandée. En effet, celle-ci permettra de couvrir les dommages aux biens, aux installations ainsi qu’aux personnes.